Témoignages

Léonie

Avez-vous déjà cessé de croire… de croire au meilleur de vous, au meilleur de la vie, à l’Amour? Avez-vous déjà baissé les bras au moment où vous aviez besoin de les lever, pour vous prendre dans vos bras? Ça m’est arrivé. À un moment de ma vie, que j’ai un jour considéré le pire, j’ai fait les choix qui allaient confirmer combien la vie est difficile, lourde, compliquée et cruelle. En effet, j’étais perdue à travers les voiles de mes croyances destructrices et même si j’avais à ma portée un père - thérapeute enclin à m’aider, j’irais toucher le fond du baril, avant de voir qu’à entretenir ces pensées, non seulement je coulais, mais le désir de faire le moindre effort pour vivre, coulait avec moi. L’aide est venu, et mon père était là pour m’accompagner. Mis à part les techniques qui étaient d’un grand secours pour calmer mon mental puissant et obstiné, c’est l’essence de Guy, le thérapeute que je n’avais jusqu’à présent jamais côtoyé qui m’a ouvert les bras. Sa confiance et son amour inébranlable envers les gens, la vie et sa joie de vivre qui percent les armures les plus coriaces. Et cet accueil, qui nous miroite ce que nous sommes capable d’être, en s’accueillant soi-même. Le voile se levait avec douceur à travers les rencontres et à la fin d’un processus, non seulement avais-je repris mon souffle, mais surtout le goût à la vie et un courage de foncer comme je ne l’avais jamais fait auparavant. Est-ce que c’est grâce à mon père, à Guy le thérapeute? Il vous dirait que non, qu’il n’est qu’un accompagnateur de notre propre magnificence. Voici ce que je dis: merci d’avoir cru en moi quand je ne le faisais plus moi-même et d’avoir été là lorsque je me fuyais. Puisse ta lumière continuer de servir de tisonnier, comme elle l’a fait déjà, pour tant de personnes.

Maxim

Beaucoup de choses ont changées depuis mes rencontres avec Guy. Je me sens plus léger, je vois tout plus clairement, je « vis » plus facilement. Je ne suis plus en guerre contre moi-même, au contraire. Des croyances lourdes et nuisibles sont tombées aussi. J’ai fait des pas de géants vers l’amour enfoui et caché en moi. Mon quotidien est plus léger et agréable, car non seulement les rencontres avec Guy m’ont fait un grand bien, elles m’ont données les outils nécessaires pour ne pas m’embourber ou me mettre des poids inutiles sur les épaules.
MERCI !

P. B.

J'étais workaholic, anorexique, je menais ma vie à 600 kilomètres à l'heure, prise dans mes habitudes et esclave de mes horaires tyranniques. Mais, grâce à mon si grand désir de changer et à Guy je me suis sortie de tout ça et maintenant je suis la personne la plus heureuse de la terre! Guy a toujours été là pour moi et m'a accompagnée dans mon cheminement. Merci encore mille fois Guy pour tout et au plaisir de se voir bientôt!!!

Suzanne

Cher Guy,

En voulant travailler sur le témoignage que tu m'as demandé de t'écrire sur mon expérience à travers les différentes techniques que tu m'as proposées (ICB, EFT, le tunnel, le Travail), je me suis demandée à plusieurs reprises comment le faire, à qui je m'adresserais en le faisant, qu'est-ce que je dirais. Pour finalement décider d'écrire avec mon cœur et te signifier toute ma gratitude face à l'accompagnement que tu m'as apporté tout au long de mon parcours, de mon retour à moi. Comment tu l'utiliseras et comment sera-t-il perçu par les autres, ça, je n'ai pas de pouvoir là-dessus.

Quand je repense à où j'en étais dans ma vie il y a à peu près un an lorsque nos routes se sont croisées, je ne peux que constater, et en être fière!, tout le chemin parcouru. Je ne le pensais pas à l'époque, mais j'avais atteint le fond du baril, et depuis longtemps, même si ce n'était pas de cette façon que je pensais l'atteindre un jour. J'étais au plus mal, ben, enfin, presque. Il a suffit de quelques mois de plus pour que je me paie la totale de mon enfer sur terre, même si ce n'est pas de cette façon que je le concevais à ce moment-là.

Moins d'un an plus tard, je flotte dans les airs (!). Même si je ne le croyais pas possible, je me suis donnée accès à MON paradis sur terre.

Mais entre les deux, tout un parcours. J'ai dû passer par le travail, mes relations avec les autres, un long apprivoisement face à moi-même et réapprendre à me faire confiance pour enfin aller au cœur de mon problème : ma relation avec moi-même. Il m'a été, et tu le sais très bien, très difficile d'accepter de laisser tomber tous les masques, tous les murs, les coffres, les cadenas, les forteresses… que j'avais érigés autour de moi pour me protéger, pour enfin accepter de tout laisser aller, me pardonner, m'accepter, m'ouvrir à moi-même et m'accueillir vraiment.

De longs détours, beaucoup de résistances, mais ô combien satisfaisant le résultat final, que je ne pensais pas, ou que je ne voulais pas, pouvoir m'accorder.

Avec force, courage et détermination, j'y suis arrivée. J'ai réussi à reconnaître à quel point tout ce que j'avais enduré dans ma vie, j'en étais la principale responsable. Pas parce que j'ai tout provoqué, mais parce que c'était ainsi que j'avais choisi de vivre et de comprendre ma vie. Quel enchevêtrement de croyances et de pensées qui m'ont amenée à me mal traiter de la sorte. Et maintenant, je sais et je comprends pourquoi. Pourquoi j'ai eu à vivre tout ça? Pourquoi je me suis fait vivre tout ça? J'avais besoin de toutes ces étapes pour développer la force et le courage nécessaires pour passer à travers tout ce processus de libération et de guérison. Et cette force, c'est la mienne. C'est celle que je veux utiliser dorénavant pour me faire du bien, pour prendre soin de moi.

Et cette force, c'est tout l'amour que j'ai pour moi. Cet amour inconditionnel qui m'a permis de vivre, de passer au travers, qui m'a porté tout au long de ma vie et qui me donnait espoir d'un monde meilleur pour moi. Et ce monde est ici, maintenant, à tous les jours, parce que je m'y donne accès, parce que je le choisis.

Tout ce travail accompli, toute cette libération que je me suis accordée a été rendue possible grâce à l'accompagnement que tu as su m'offrir. Bien que ce soit moi qui ai travaillé pour en arriver où j'en suis maintenant, qui me suis permise de me libérer de toutes les croyances limitatives que je m'étais imposées, tu as été le guide dont j'avais besoin. Je tiens à te remercier pour ta présence, ton accueil, ton ouverture, ton respect, ton écoute, ton humanité, ton soutien. Tu as su me montrer qu'un monde meilleur existe et qu'on peut s'y donner pleinement accès, ici et maintenant. Et c'est ce que je choisis de vivre maintenant.

Bien qu'encore novice dans le domaine, je sais que je peux mettre à profit tout mon potentiel, toutes mes habiletés et mes talents à me construire un monde meilleur. J'ai fait le choix de regarder l'autre côté de la médaille et de vivre à cent mille à l'heure dans le bonheur.

Merci Guy de m'avoir démontré l'autre possible! Mais je ne pourrais terminer sans me remercier de m'y donner accès! Sincèrement!

Yan

Guy est une personne qui a le sens de l'humanité. 
Il dégage tellement d'énergie qu'on pourrait le comparer à une centrale électrique, c'est-à-dire qu'il vous fournit l'énergie nécessaire pour réouvrir certaines lumières que vous avez éteintes par votre subconscient. Et par le fait même après 1 ou 2 rencontres vous allez vous apercevoir que le courant passe bien mieux directement qu’indirectement, selon les embûches vécues. Et depuis les rencontres faites avec Guy j'ai compris que je peux allumer plusieurs lumières en moi pour faire de moi une centrale électrique.

Merci Guy ! De ton écoute et de ton énergie débordante. Félicitations pour ta façon de travailler, elle est énergisante.

Valérie

Je dois d'abord commencer par vous dire que Guy m'a sauvé la vie! Non pas parce que j'étais suicidaire, pour cela, j'avais déjà suivi tout un tas de thérapies depuis l'âge de 15 ans! Mais simplement parce que malgré toute la théorie apprise lors de mes quelques thérapies, je n'arrivais toujours pas à jouir pleinement de ma vie: je savais exactement ce qui n'allais pas chez moi, et le pourquoi du comment! Je savais l'origine de mes peurs (la peur de faire confiance, la peur de l'engagement, l'incapacité de vivre avec quelqu'un, mais également l'incapacité de vivre seule, mon état constant d'anxiété, etc.) Bref, je savais, à mes heures, être tout un cas! Si je n'avais pas une hygiène de vie exemplaire, je sombrais rapidement dans des états anxio-dépressifs qui étaient rapidement contrôlés, ou je devrais plutôt dire amoindris, par des anxiolytiques, des anti-dépresseurs et des somnifères.

Avec du recul, tout cela ne faisait aucun sens, je me sentais condamnée à vivre une vie exemplaire en marchant sur un fil de fer, toujours sur le bord de tomber, de sombrer. J'avais un travail très bien rémunéré qui venait avec beaucoup de responsabilités... bien sur, je n'ai pas tenu le coup puisque je passais la majorité de mon temps au travail de jour, et de nuit également, puisque ce travail venait avec des gardes de nuit!

J'ai donc entendu parlé de Guy et j'ai donc consulté son site internet. À première vue, j'ai été frappée par ses méthodes d'intervention qui semblaient... ésotériques! Mais ce qui m'a accrochée le plus, c'est son chemin de vie : lui aussi a quitté ce qui semblait être un rythme de vie semblable au mien afin de se retrouver, de simplement passer à autre chose. C'est à ce moment que j'ai décidé de plonger.

Après quelques séances stratégiquement placées dans le temps, me voilà ressourcée, rassurée et pleinement MOI! À 35 ans, je peux enfin dire que je vis pour moi, j'ose prendre la place qui me revient sans avoir l'impression de bousculer qui que ce soit. Je peux dire que maintenant, je croque la vie à pleine dent, que je suis vivante, remplie d'amour, de paix et de joie de vivre! Oui, Guy m'a vraiment sauvé la vie!

Maude

Prévenir l'anxiété chez un enfant

À l'hiver 2014, Maude présentait de plus en plus de signes d'anxiété, à l'âge de 8 ans. Elle était souvent maussade et facilement irritable. Elle vivait des conflits avec ses amies à l'école que rien ne semblait pouvoir régler, ce qui l'affectait énormément. Ses émotions semblaient la submerger. Dès qu'elle se blessait, la situation prenait des proportions au-delà du normal. Elle s'absentait de plus en plus de l'école pour toutes sortes de petits malaises. Elle avait même des symptômes typiques d'anxiété, dont une boule au ventre.

En lisant sur l'anxiété chez les enfants, j'ai appris que les troubles anxieux débutent vers l'âge de 8-9 ans. Ce qui m'a fait craindre le pire, ayant déjà eu des problèmes de dépression et d'anxiété. J'ai alors commencé à rechercher une ou des ressources qui pourraient nous accompagner dans cette situation.

Connaissant déjà Guy Parent et les multiples techniques d'intervention qu'il utilise dans sa pratique, j'ai proposé à ma fille d'aller le consulter. Ce qu'elle a accepté, sans être certaine. Guy nous a donc proposé une séance d'EFT (Emotional Freedom Technique). Maude a bien répondu à cette technique. Elle a accepté de participer. Guy a montré la technique à Maude et l'a travaillé avec elle et moi pendant la séance. Il lui a aussi montré comment l'utiliser discrètement à l'école.

Par la suite, pendant une semaine, nous avons réalisé de petits exercices à la maison. Certains exercices se faisaient avec Maude ou seulement entre nous, son père et moi, ou individuellement. Nous avons mis en pratique la technique à la maison. Nous avons accompagné Maude dans son apprentissage. Elle a aussi réussi à la mettre en pratique à l'école, lorsqu'elle vivait des situations conflictuelles avec ses amies ou lors de moments de stress.

Au bout de quelques semaines, nous avons vu son sourire revenir. La Maude enjouée que nous connaissions a refait surface petit à petit. À l'école, en utilisant la technique de l'EFT, elle a appris à gérer ses émotions et les conflits sont disparus. L'absentéisme a diminué. Au bout de quelques mois, nous avons retrouvé notre fille souriante et taquine. La boule dans son ventre a disparu. Maude a même aidé une amie à l'école avec cette technique, une des amies avec qui elle avait vécu des conflits.

Un bel exemple de résilience!- La Maman de Maude

J.P.

J’ai connu des moments difficiles. Je suis alleé là. Oui oui !Là! Sur la même petite colline. Là où j’étais venue quelques années auparavant. Je ne pouvais parler à personne… j’étais dans une blessure qui refusait de s’atténuer depuis 3 ans. C’est là que j’ai pu enfin mettre un terme à cette souffrance. Guy, là sur sa colline m’a accueillie, écoutée et accompagnée.

Ne me demandez pas comment il a fait? Je ne saurais vous l’expliquer. Mais en quittant, en descendant la colline, je ressentais un soulagement. Comme l’eau froide atténue la vive brûlure, une sensation de liberté et de légèreté m’a doucement envahie. Je me suis dit que c’était parce que j’avais ventilé. Mais les jours passaient et je me sentais de plus en plus reprendre goût à la vie. Même cette joie que j’avais perdue est revenue un peu plus chaque jour. Alors c’est là que j’ai compris! Oui oui, que j’ai compris que tout était là, en moi. Si un jour la souffrance me brûle à nouveau, c’est là que j’irai… juste en moi.. et là, sur la colline.

Merci tellement Guy! Quel cadeau nous avons que tu choisisses de partager ton expertise en région. Merci de rester avec nous! Merci d’être là ! mars 2016